Équipe de France

De Locminé à la Russie

Publié le : jeudi 14 juin 2018 - 18:00

Cinq supporters bretons vont passer douze jours en Russie, pour ne rien manquer des trois matches du premier tour de l’Équipe de France à la Coupe du monde 2018.

À 4h30 dans la nuit du 13 au 14 juin, une voiture avec cinq hommes à bord a quitté Locminé (Morbihan) pour l’aéroport de Roissy. De là, un premier vol les a menés à Moscou-Cheremetievo, d’où un autre avion les a conduits à Kazan, la capitale du Tatarstan. Arrivée programmée aux alentours de minuit, juste à temps pour récupérer d’un voyage de 3 700 kilomètres avant d’assister à l’entrée en lice des Bleus dans le Mondial contre l’Australie, samedi 16 juin à la Kazan Arena.


« On y va un peu pour le tourisme mais surtout pour voir et soutenir l’Équipe de France », assure Jean-Paul Lorgeoux, l’un des cinq grands voyageurs. Tous sont liés par la Saint-Colomban Locminé, club plus que centenaire aujourd’hui en National 3 dont le principal fait d’armes remonte au 8 janvier 2012, lorsque les Bretons alors en CFA2 s’étaient inclinés de justesse (2-1) en 32es de finale de la Coupe de France face au Paris SG, leader de Ligue 1 à l’époque.


Hervé Laudic, directeur de banque en retraite, dirige la St Co depuis 1993, d’où son surnom de « Président » partagé avec celui de Laurent Blanc. À 66 ans, il vivra en Russie sa quatrième Coupe du monde au soutien des Bleus, après celles disputées en France (1998), en Allemagne (2006) et au Brésil (2014).


Jean-Paul Lorgeoux (53 ans), secrétaire général de la St Co depuis trente-deux ans et membre du Comité directeur de la Ligue de Bretagne, vivra lui son troisième Mondial. Thierry Fablet (60 ans), cadre de banque dit « le Grand Argentier » pour avoir longtemps été le trésorier du club, et deux anciens joueurs, le courtier en assurance Éric Le Dorze (54 ans) et le producteur de pommes de terre Jean-Paul « El Patator » Le Néchet (64 ans), complètent le groupe.


Après Kazan, les Morbihanais découvriront Ekaterinbourg, où les Bleus rencontreront le Pérou jeudi 21 juin. Il ne leur restera plus qu’à rallier Moscou par le Transsibérien et assister au dernier match de groupe, Danemark-France mardi 26 juin. Dans les trois villes, leur hébergement est déjà prévu. « Les plus anciens logeront à l’hôtel, car ils ont besoin de confort, nos retraités. Les deux plus jeunes – dont moi – connaîtront plus l’aventure en auberges de jeunesse », explique Jean-Paul Lorgeoux.


Qui livre son pronostic pour ces trois matches. « La priorité, c’est de gagner le premier pour ne pas se compliquer la suite de la compétition. Car ensuite, on n’est jamais sûr de rien avec les équipe sud-américaines. Si nous remportons ces deux matches, je vois bien un nul pour finir, qui nous suffira pour terminer en tête du groupe ». Le tout fort du soutien inconditionnel du quintette de Locminé, qui prévient : « Attention, les marins bretons débarquent en Russie ! ».


Vous aussi, vous allez en Russie soutenir les Bleus ? Racontez-nous votre voyage.

Sur le même sujet